Théâtre Les Gazelles


 

le théâtre Les Gazelles relance une nouvelle fois sa saison ! 

Et pour cette troisième année d’ouverture, le trio danse/musique/théâtre influencera le programme des étudiants.

Théatre Gazelles façade Theatre 3 Theatre 2

Le Théâtre Les Gazelles est un théâtre étudiant de 57 places et de 5,5/7,5m au plateau entièrement équipé.

Son objectif est d’accueillir les projets étudiants en :
1 . Résidences et sorties de résidence
2 . Répétitions ponctuelles
3 . Productions et créations

Les étudiants peuvent bénéficier de ces possibilités.
Se présenter ou prendre rendez-vous avec le service culturel
Et/ou contacter directement Johanna Griesser : 04 42 93 47 69 – culture@crous-aix-marseille.fr.

Le Théâtre Les Gazelles propose également une large programmation et des ateliers tout au long de l’année, gratuits pour tous les étudiants, débutants, souhaitant découvrir les plaisirs du jeu et de la scène et/ou plus expérimentés désirant s’enrichir et approfondir leurs connaissances et travail au plateau. Les ateliers hebdomadaires proposés, menés par des étudiants en théâtre, donnent lieu à plusieurs représentations à la fin de l’année universitaire.


ATELIERS THÉÂTRE

Tous les lundis de 19h à 22h : Roxane Samperiz, Textes choisis d’après Jean Luc Lagarce.

Atelier 1Au travers de cet atelier vous travaillerez sur la diction, sur la difficulté à dire, mais surtout sur le fil de la pensée, comment faire pour que le spectateur voit la pensée en marche, voit la construction, les hésitations, d’une phrase toujours à inventer ? Ce sera un travail poétique, de finesse, autour de la langue et de l’intime. Vous travaillerez également sur la tension et l’enfermement au sein d’un groupe. Toutes ses pièces sont pour ainsi dire des huit-clos où tous les personnages semblent dans l’impossibilité de partir et où les non-dits crées une tension particulière à l’œuvre de J.L Lagarce.


 

Tous les mardis de 19h à 22h : Roxane Samperiz, Le Porteur d’histoires d’Alexis Michalik.

Atelier 2Le porteur d’histoire est une aventure théâtrale qui nous entraîne dans une quête effrénée, un périple à travers le temps, à travers l’Histoire et les histoires. Le texte nous questionne avec beaucoup de finesse sur ce qui fait notre histoire, nos racines. On y rencontre une multitude de personnages, on voyage d’époque en époque. Le texte est écrit pour que chaque comédien incarne plusieurs personnages. Ainsi Roxane Samperiz base l’essentiel du travail de cet atelier sur les masques corporels : grâce à des exercices de groupe et d’appréhension de l’espace scénique pour sa valeur dramatique et symbolique, vous prendrez conscience du langage corporel comme moyen universel de communication. Vous développerez votre capacité d’écoute active, de jeu et de réactivité grâce à de nombreuses improvisations de groupe.

 


SPECTACLES

Le songe d'une femme de ménageLe songe d’une femme de ménage, adaptation de Shakespeare.
Interprété et mise en scène par Aurélie Imbert
Jeudi 19 et vendredi 20 octobre | 20h30

Thelma, jeune femme de ménage, commence son travail comme chaque jour. Fatiguée de ce rythme effréné, elle se surprend à s’imaginer être une actrice de théâtre et, se remémorant les grands rôles de Shakespeare, elle passe brillamment d’Ophélie à Lady Macbeth, d’Othello à Desdémone dans une ambiance cabaret, mêlant le chant à la danse, s’aventurant dans les recoins les plus sensibles des grandes figures de Shakespeare. C’est ainsi qu’Aurélie Imbert nous transporte dans son univers monodramatique.

 

Les Cochonks, Henri-Frédéric Blanc Avec : Valérie Chiche, Ludovic Conontin, Hugues Del Frari et Emilie Verdier.
Mise en scène de Dominique Berardi
Vendredi 17 et samedi 18 novembre | 20h30

Y’a de la problématique dans l’air : comment stopper les exploits sanguinaires d’un « généralissime gagatissime », comment mettre fin à la « mélancoliosité » d’une princesse givrée et surtout comment trouver le temps, quand on est reine de Papagol, de tangoter tout en repoussant les envahisseurs… Parce que oui, il y a ça aussi : des Cochonks en pagaille qui débarquent sans relâche sur les plages… C’est à devenir fou ! Que faire d’eux quand on ignore ce qu’ils veulent faire de nous ? D’abord, sont-ils humains ou non, ces… ces espèces de réfugiés ? Vous vouliez du questionnement philosophique et social, en v’là !

 

Oh les beaux joursOh les beaux jours, adaptation de Beckett.
Interprété et mise en scène par Aurélie Imbert
Jeudi 23 et vendredi 24 novembre | 20h30

Winnie, une quinquagénaire irlandaise, perdue dans le désert des mots auxquels elle se rattache comme à une bouée de survie, est enterrée dans le sable jusqu’au cou. Seul son visage émerge de ce naufrage, lui permettant de continuer à parler à un Willie que l’on ne voit jamais. Existe-t-il vraiment ? N’est-il qu’un souvenir parmi tous ceux qu’elle évoque et dont elle perd le fil au milieu de la pluie irlandaise ? Une heure durant, Winnie va se débattre avec sa mémoire défaillante et sa propre parole qui la submerge. La poésie de cette pièce réside dans ce magnifique monologue hésitant, entre une parole qui se délie mais un combat permanent pour survivre.

 

Le dieu du carnage, Yasmina Reza Avec : Hind-Maria Ben Moussa, Jean-Luc Marvier, Paul Meunier et Emilie GN
Mise en scène de Florestan Lacaze
Lundi 11 et mardi 12 décembre | 20h30

A l’école, Ferdinand attaque Bruno à coups de bâton. Les parents se rencontrent pour régler le litige dans l’appartement du blessé. Au tout début, urbains, bienveillants, conciliants, ils tentent de tenir un discours commun de tolérance et d’excuse qui s’envenime peu à peu. Entre Alain Reille, avocat sans scrupule qui répond sans cesse à son portable tout en défendant une vision du monde à la John Wayne, Véronique Houillé à la morale citoyenne qui écrit un livre sur le Darfour, son mari Michel qui vient d’abandonner le hamster de sa fille dans le caniveau et Annette Reille qui se met à vomir, c’est la débandade, le chacun pour soi, le conflit ouvert, la catastrophe qui s’annonce. A partir d’un petit fait du quotidien chez des quadras bourgeois (l’univers de Art et de Trois versions de la vie), Yasmina Reza évoque avec jubilation, férocité et tendresse aussi tous les paradoxes de la condition humaine : l’égoïsme et la générosité, la responsabilité et l’indifférence, la politesse et la brutalité, le futile et le grave, tout le dérisoire des grandes déclarations qui s’effondrent à la moindre anicroche.


ATELIER RÉGIE TECHNIQUE

 Les samedi 2 et dimanche 3 décembre | 9h-19h : Formation par Zineddine Hamouda

StagesLe théâtre Les Gazelles propose deux journées de formation qui permettront, aux étudiants intéressés par la découverte et l’apprentissage de la régie technique d’un théâtre son et lumières, de réaliser un projet au théâtre-même.

 

 

 


STAGE THÉÂTRE – CLOWN

Les samedi 9 et dimanche 10 décembre | 9h-19h : Formation par Benjamin Baudvin

Découvrez l’univers du jeu masqué à travers d’une formation de base de clown par les différentes méthodes du directeur d’acteurs Benjamin Baudvin de la compagnie du GeolierDsonges.

Ouvert à tous – Gratuit sur inscription


STAGE CHANT

Le samedi 30 septembre | 12h-18h30
Le samedi 14 octobre | 12h-18h30
Le samedi 25 novembre | 12h-18h30

Apprenez à chanter au Théâtre Les Gazelles pendant un stage d’une journée, choisissez un titre, venez avec la version instrumentale et nous le travaillerons ensemble dans une ambiance décontractée et dans la bonne humeur.

Les 4 ateliers préparent à un concert donné en décembre.
Ouvert à tous, débutants ou confirmés – Gratuit sur inscription


 

Infos et réservation au 04 42 93 47 69 | culture@crous-aix-marseille.fr

L’ensemble des activités proposées par le Théâtre Les Gazelles est gratuit, nombre de places limité, réservation conseillée.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !